La Women's Cup au salon de Lyon

Catégorie : Women's Cup Écrit par Maurin Affichages : 479

Passage sur le stand de la Women’s Cup où nous avons eu le plaisir de croiser quelques participantes de cette Edition 2019. Julie BERNARD, Alexandra POLONI, Angélique LEBOUC et Gaëlle REMY nous ont accordé quelques instants pour nous parler de leur championnat et de leurs projets personnels.

Alors les filles, 4ème saison pour ce championnat 100% féminin. Comment se prépare la chose ?

Déjà, il y a beaucoup plus d’inscriptions mais ce qui est dommage c’est que le championnat est court. Il commence mi-avril et se termine fin juin. De même, avec ce championnat qui devient de plus en plus rempli, il serait peut-être bien de faire 2 courses : 1 pour les 1000 et 1 pour les 600.

Avec le salon de la moto de Lyon, l’avantage est d’avoir pu finir relativement tôt la préparation des motos et cela nous permet également de pouvoir venir mettre en avant le motocyclisme au féminin lors de ce salon.

 

4 courses comme la saison dernière mais un changement de circuit pour une course(Le Mans, Magny Cours, Carole et l’anneau d Rhin). Quel circuit appréciez-vous le plus et quel est celui que vous redoutez le plus ?

G.R : ha, j’adore Le Mans. C’est mon circuit favori. Carole est peu adapté pour les 1000 mais bon, celui que je redoute le plus est quand même celui de l’anneau du Rhin que je ne connais pas du tout.

A.L. : Celui que j’affectionne le plus est l’anneau du Rhin. Je l’ai découvert il y a deux ans au Trophée de l’anneau et je le trouve à la fois très rapide et très technique. Malgré que je sois originaire de Nevers, Magny Cours est celui que je crains le plus. Déjà car je roule en terres connues donc forcement il y a du public qui vient me voir. J’y ai pris une sévère chute en 2015 et depuis je garde une boule au cœur à chaque fois que j’y roule.

J.B : Moi, c’est Le Mans que je préfère car il est juste magique. C’est mon circuit !! Ensuite difficile à dire. Je n’aime pas trop Carole et je ne connais pas encore l’anneau du Rhin.

A.P : Comme Angélique, mon préféré des 4 est également l’anneau du Rhin. Je l’ai essayé l’année dernière et ai trouvé que c’était un circuit fort sympathique. Il compile vitesse et technique, ce que j’affectionne. N’y étant allé qu’une seule fois pour la manche de la saison 2018, celui que je redoute le plus est le circuit de Magny Cours. Je n’ai pas pu y faire de journées d’entrainements et de ce fait, c’est toujours avec un peu de stress que je m’y rends.

Comment se passe l’inter saison pour vous et comment vous préparez vous d’une année sur l’autre ?

G.R : Alors, moi, je n’ai pas eu trop de coupure car j’ai fini en septembre pour reprendre en décembre puis en février. Apres au niveau de la préparation physique, je me suis mis au foot au sein d’une équipe féminine (Cernex en Haute Savoie). Je fais pas mal d’escalade et de la pole dance pour garder la forme.

A.P : L’inter saison aura été compliqué. Mécanique sur mécanique, suite à une casse moteur juste avant la dernière course. J’ai passé l’hiver à remettre ma moto en état et à refaire l’esthétique. A côté de ça, je vais à la salle de sport tous les jours afin d’être au top pour la saison.

A.L : Mon inter saison à moi dure 7 longs mois durant lesquels je ne peux pas rouler (de septembre a début avril) Un peu difficile cette année ne sachant pas si je vais rouler en 600 ou en 100, donc difficile de préparer une moto. Comme on me le dit souvent de toute façon, « t’occupes pas de la marque du vélo, pédales !! »
La 600 je connais mais la 1000 me fait envie mais je manque encore un peu de physique et de pratique. Du coup, j’ai attaqué le sport, chose que je n’avais pas faite depuis 3 ans à cause de mes études d’avocat. En parallèle, je vais faire du snowboard tous les weekends à défaut de pouvoir faire de la moto.  

J.B : L’inter saison pour moi a été assez rapide. J’ai fini ma saison en octobre et j’ai repris en février donc ça a été rapide. 3 mois de calme où j’ai eu le temps de préparer la moto et de me reposer un peu. Beaucoup de piscine car c’est un sport complet qui m’aide à ma préparation.

 

Un mot pour la fin ?

G.R : Je nous souhaite d’avoir beaucoup de monde sur ce salon afin de pouvoir promouvoir d’avantage notre championnat féminin. Pas grand-chose à dire pour la saison, on gèrera ca sur la piste.

A .L : Vivement la reprise et très contente d’être sur ce salon du 2 roues.

A .P : Je suis contente d’avoir commencé la compétition l’an passé. J’y ai  rencontré de très belles personnes et me serais bien ameliorée. J’espere que cette saison sera tout aussi bien et que ce salon nous ramenera beaucoup de monde.

J.B : Vivement le Mans !!

 

Merci les filles. Bonne chance sur ce salon et a bientôt pour la premeire manche au Mans.