Apres une 7ème heure mouvementée, c’est le team F.C.C/TSR Honda France qui s’impose devant le team SRC Kawasaki France et la #333 du VRD Igol Pierret Experiences.

En revenant de la piste, je découvre que la moto du team 3ART-Moto Team 95 a abandonné et que le team Extéria KSPCS a été disqualifié. Pourquoi ?? Je ne le sais pas encore mais si on peut, on ira chercher l’explication.
17h17 (début de la course à 13h pour rappel), c’est Broc Parkes sur la Yamaha #7 qui mène devant Mike Di Meglio (#1) et le team SRC Kawasaki France qui jusque là roule avec seulement 2 pilotes (Jérémy Guarnoni et Erwan Nigon)
A la fin de la 5ème heure, la situation est la suivante. La F.C.C TSR mène la couse devant la moto du YART – Yamaha et la Kawasaki SRC. 7ème au scratch, la moto #96 du team Moto Ain est toujours première dans sa catégorie Stock devant les motos #18 et #777. Le team WEPOL qui jouait de gros points pour le championnat a été contraint à l’abandon.

 

  

 

Discrète mais présente, la Yamaha #14 du Maco racing tenait ses points avant la chute de son pilote qui leur fera perdre du temps et malheureusement beaucoup de place. De même pour la moto #91 du team Energie Endurance 91 qui se verra en plus bloquée dans les stands pour un souci de charge de batterie.

Peu avant la fin de la 6ème heure, changement de leader. La #7 entre au box pour changer de pilote et ravitailler et la Honda #1 prend donc la tête avec seulement 33 tours de couverts à ce relais. Ils peuvent encore rouler, essayer de prendre de l’avance avant de s’arrêter eux aussi au box. La Kawasaki SRC pilotée à ce moment-là par Erwan Nigon se maintient à la troisième position avec une avance de 2 tours sur la Honda #111

 

 

 

 

6h30 de course et le YART – Yamaha est leader. Depuis quelques tours, le VRD Igol Pierret Experiences a pris possession de la 4ème place au détriment de la Honda #111.  Appliqués, les pilotes du team Moto Ain gère leur course.
Coup de théâtre à 6h38 de course. Chute impliquant la #111 et la #7 (en feu). La course est neutralisée par le safety car. Avec cela, la Kawasaki #11 risque de prendre la seconde place vu l’état des 2 motos. Du coup, on se retrouve avec la #1 en tête devant la #11 et la première SST est désormais 4ème au scratch. La #111 sortira du box alors qu'on attaque la dernière heure.

 

  

 

 

Première partie de cette manche d'endurance. Voici un petit résumé de ce qu'il s'est passé pendant la moitié de cette course.

Le Motorsport Arena d’Oschersleben reçoit les teams du championnat mondial d’endurance pour la 4ème manche avant la finale au Japon.

Parti en pole sur la grille de départ, le pilote espagnol #93 bouclera le 1er tour en tête devant PETRUCCI et un Jack MILLER particulièrement à l’aise ici au Mans. Hormis 2 tours, MARQUEZ aura toujours surpassé au fil des tours et il s’imposera pour offrir devant le public français la 300ème victoire de HONDA en catégorie reine. Il conforte au passage sa place de leader au championnat mondial.

Une course qui démarre sur les chapeaux de roues avec les favoris en tête. La HONDA #111, la SUZUKI #2, et la YAMAHA #7 prennent les devants suivi par la KAWASAKI #11 qui malheureusement sera contrainte à l’abandon au bout d’une heure trente.

Après le Bol d'Or et les 24h du Mans Motos, c'est à l’occasion des 8h du Slovakia Ring que nous retrouvons les pilotes du championnat du monde d’endurance pour la troisième manche.

Kawasaki SRC remporte cette 42e édition des 24 Heures du Mans moto, devant la Honda numéro 111 et la Suzuki du SERT.

Tout s’est joué jusqu'à la fin, car le safety car a fait son apparition en piste moins de 20 minutes avant la fin de l’épreuve. Environ 7 minutes avant la fin de la course le safety car laisse le champ libre au pilote pour les laisser s’exprimer jusqu’à la fin. Jérémy GUARNONI a fait parler son expérience de pilote de vitesse pour finalement doubler l’ancien pilote de MOTOGP Yonny HERNANDEZ et creuser un léger écart. Le pilote de la Honda 111, s’arrêtera pour ravitailler dans le dernier tour. La Suzuki numéro 2 de SERT complète le podium.

Une course qui a été marquée par de nombreux abandons notamment ceux de la BMW # 6 et de la Yamaha # 7 du YART. À noter que David CHECA remporte pour la première fois une édition des 24 Heures du Mans avec une autre machine que celle qu’il pilotait précédemment durant sa carrière à savoir cette du gmt94.

La Kawasaki du SRC toujours en tête devant la Honda # 111 et la Suzuki # 2 du SERT à 6h de la fin.

Après 7 heures de cette course mouvementée, la tête de la course est toujours détenu par le Tram SRC Kawasaki France.

Départ de la 42eme éditions des 24h motos ! Les 59 équipages engagés ont pris le départ de cette course à 15.

Fin de la première manche de la Women’s Cup sur le circuit Bugatti du Mans. Une entame difficile pour ce championnat 100% féminin qui compte 4 courses au total.